Un nouveau type de tube à rayons X a été inventé en Suède et est disponible chez Excillum. Dans ces sources, l'anode frappée par les électrons est un jet liquide rapide, par exemple de l'étain ou du gallium ou indium fondu, de l'azote liquide ou du méthanol. Le jet est produit en pressant le liquide sous haute pression à travers une buse. Le diamètre du faisceau est en partie inférieur à 15 µm et donc aussi le diamètre du point source des rayons X. Le faisceau se réchauffe ou s'évapore lorsque les électrons le frappent. Par conséquent, la puissance par centimètre carré peut être nettement supérieure (environ 1 MW/cm2) à celle des tubes à rayons X à anodes fixes ou tournantes.

 

 

 

 

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.